Foire aux questions

Retrouvez sur cette page les réponses aux questions les plus fréquentes.

Géolocalisation

C’est quoi la géolocalisation ?

La géolocalisation, littéralement la “localisation sur Terre”, consiste à attribuer des coordonnées latitude-longitude-altitude à un élément du globe. On appelle couramment cela des “coordonnées GPS” car, depuis quelques décennies, le GPS est le moyen le plus rapide pour géolocaliser un point. Si vous n’êtes pas très branché technologie, il est toujours possible de se positionner grâce aux étoiles, comme le faisaient les navigateurs.

J’entends parler de GPS, parfois de GNSS ou de Galileo. Quelles sont les différences ?

Le GNSS est le terme générique qui désigne les systèmes de positionnement par satellites (GNSS : Global Navigation Satellite System). GPS est donc un GNSS. Galileo est un GNSS. Il est géré par l’Union Européenne via son agence spatiale, l’ESA. GPS est américain, géré par le Department of Defense, une administration militaire donc. Il existe aussi GLONASS, le russe, et BeiDou, le chinois.

Un GNSS est un système qui permet de faire de la géolocalisation dite “par satellites”. Il est composé d’une constellation de satellites en orbite terrestre, et de stations de contrôle au sol pour suivre leur évolution et parfois mettre à jour le signal qu’ils émettent.

Pourquoi parle-t-on de géolocalisation “de précision” ?

La géolocalisation par satellites, en tant que telle, permet de se positionner, au mieux, au mètre près. Certaines méthodes spécifiques, comme le GNSS différentiel, améliorent cette précision pour descendre sous le mètre, et aller jusqu’à quelques millimètres pour les usages les plus pointus. Dès que la géolocalisation voit sa précision améliorée par un système tiers, on peut dire qu’elle est “de précision”. Cependant, un grand nombre d’applications industrielles utilise la géolocalisation décimétrique ou centimétrique.

Quel matériel dois-je utiliser pour faire de la géolocalisation de précision ?

Le mieux est d’utiliser ce qu’on appelle un récepteur GNSS. C’est un appareil qui permet de traquer le signal des satellites GNSS, de le numériser avec une bonne qualité, et de l’utiliser dans un algorithme de positionnement. Pour la précision décimétrique ou mieux, il faut pouvoir traquer une certaine partie bien spécifique du signal satellite que l’on appelle “la phase”. Les récepteurs grands publics, par exemple ceux fournis pour la voiture ou la randonnée, ne sont pas capables de traquer la phase et se limitent donc à des précisions métriques.

Quelle est la différence entre un récepteur GNSS et un module GNSS ?

Le débat est ouvert, mais chez FB SOLUTIONS, nous faisons la différence entre un récepteur et un module GNSS en fonction des spécificités suivantes :

  • le récepteur dispose d’une alimentation électrique indépendante, sous forme de batteries, et d’une antenne GNSS intégrée (l’antenne est le matériel qui permet de transformer le signal GNSS, c’est-à-dire une onde électromagnétique, en signal électrique) ;
  • le module ne dispose pas de cela, ce qui le rend plus léger et plus facile à intégrer dans des systèmes tiers. Pour obtenir un signal GNSS, il doit être équipé d’une antenne GNSS externe, ou “déportée”.

In fine, les deux types de matériel servent le même but : faire de la géolocalisation de précision par satellites.

Puis-je faire de la géolocalisation de précision avec mon smartphone ?

Aujourd’hui, il est sage de répondre non. Il y a deux contraintes majeures. Pour commencer, le matériel n’est pas adéquat. La puce GNSS intégrée dans les smartphones ne traque pas la phase du signal, à part quelques exceptions comme le Mi8 de Xiaomi. Quand bien même, une fois numérisé, le signal est bien trop dégradé pour faire de la géolocalisation de précision, en raison de l’absence d’une antenne GNSS de qualité. Le smartphone est par contre un excellent outil pour porter l’application métier qui a besoin de la géolocalisation de précision en tant que donnée d’entrée. Par exemple l’application ReachView permet, entre autres, de faire des mesures topographiques en utilisant la position précise fournie par le Reach RS2.

Est-ce qu’on peut faire de la géolocalisation indoor avec le matériel que vous vendez ?

Non, en extérieur seulement car ce sont des systèmes de réception GNSS. Ils doivent donc avoir une vue dégagée sur le ciel pour fonctionner.

Quelle est la différence entre un récepteur mono-fréquence et un récepteur multi-fréquence ?

Ils ne traquent pas les mêmes signaux. Les satellites GNSS émettent en fait leur signal sur 2 à 4 fréquences suivant la constellation. Le récepteur mono-fréquence sait traiter une seule de ces fréquences par constellation, quand le multi-fréquences sait en traiter plusieurs.

L’avantage significatif du multi-fréquences, c’est de profiter du comportement des signaux de fréquences différentes lorsqu’ils traversent l’atmosphère. Grâce aux propriétés d’un signal électromagnétique dans un milieu autre que le vide, les algorithmes de positionnement arrivent à mieux gérer le retard pris par le signal lors de son passage dans la ionosphère et la troposphère, améliorant ainsi nettement les performances de positionnement précis.

RTK

Qu'est-ce que le RTK ?

Nous faisons une longue explication sur la page des Abonnements GNSS. En bref, c’est la méthode de géolocalisation qui permet de se positionner au centimètre près en temps réel.

Quelle est la précision du RTK ?

Le RTK peut donner accès à des précisions de quelques centimètres à quelques millimètres. Quand on parle de “RTK réseau”, il faut s’attendre à une précision de 2-3 cm en position et 3-5 cm en altitude. Quand on parle de “RTK classique”, c’est un peu plus subtile : la précision est a priori meilleure, de l’ordre de 1 cm en position et 2 cm en altitude, mais ces valeurs sont données relativement à la base RTK. Cela veut dire que si les coordonnées de la base RTK ne sont précises qu’au mètre près, le RTK classique n’apporte aucune amélioration, il est également métrique. Le RTK classique impose donc d’utiliser une base très bien connue en coordonnées, ou faire le nécessaire pour les recalculer en post-traitement (le PPK).

Quelle est la zone de couverture de l’abonnement RTK proposé sur votre site ?

Notre offre d’abonnement RTK est valide en France métropolitaine, hors Corse.

J’ai déjà un abonnement RTK chez un concurrent, puis-je l’utiliser avec les équipements Emlid ?

Oui, car tous les récepteurs et modules disposent de ce qu’on appelle un client NTRIP. C’est une fonctionnalité à paramétrer dans ReachView, l’application fournie avec les récepteurs Emlid. Vous entrez vos identifiants de compte RTK et cela permet au récepteur de recevoir les corrections en temps réel. Cependant, au vu de notre abonnement spécial Reach RS2, au prix de 800€ annuel, vous pourriez être tenté de le prendre chez nous !

Est-ce que le Reach RS2 peut servir de base RTK ?

Oui, et sans option supplémentaire. Il peut émettre ses observations au format RTCM3 par tout moyen : radio, NTRIP, RS-232, Bluetooth, TCP… Emlid a créé un service gratuit de caster NTRIP pour brancher la base RTK sur Internet. Il suffit alors au mobile RTK de se brancher au même caster NTRIP pour récupérer les observations et faire le calcul de position en temps réel.

À consulter sur : caster.emlid.com

Quelle est la portée de la radio intégrée dans les équipements ?

Techniquement, la radio permet d’émettre les observations GNSS jusqu’à 8 km de distance, voire plus dans certaines conditions et avec un paramétrage optimal. Néanmoins il vaut mieux faire en sorte de l’utiliser dans un rayon de 4 km, notamment pour des raisons légales en Europe. Quand bien même, la présence d’obstacles, comme des immeubles ou une végétation dense, peut réduire la portée à quelques centaines de mètres.

Je fais de la cartographie par MMS (Mobile Mapping System) et malgré le faible prix du Reach RS2, je veux me passer de pivot GNSS, pour des raisons logistiques. Pouvez-vous m’aider ?

Oui ! Allez voir sur Rinexlab.com pour découvrir nos solutions de pivots virtuels en ligne. Ce produit très spécifique n’est pas proposé sur le FB store.

Contactez-nous directement pour obtenir votre abonnement.

PPK

Je travaille en RTK classique. Je dois post-traiter ma base. Comment faire ?

Le Reach RS2 et le Reach RS+ ont une fonction d’enregistrement des données brutes, très simple à démarrer sur le terrain grâce à ReachView. Le fichier est au format RINEX ou UBX. Il suffit de le télécharger sur votre smartphone ou tablette en fin de session. Le format des données est parfaitement compatible avec RinexLab, notre service de calcul PPK en ligne.

Pourquoi ne puis-je acheter qu’un seul abonnement PPK ?

Vous pouvez traiter les données venant de tous vos récepteurs Reach RS2 avec le même abonnement. Le fait de l’acheter sur le FB store vous donne accès à des prix réduits par rapport aux abonnements RinexLab standards.

Système de coordonnées

Est-ce que je peux travailler en RGF93 avec ReachView ?

Oui, bien sûr ! L’application contient tous les systèmes et projections cartographiques répertoriées par l’EPSG, donc tout ce qui concerne notre système géodésique, le RGF93, est inclus. Les projections de la métropole française – Lambert93, Coniques Conformes 9 zones – et systèmes altimétriques – IGN69, IGN78, sont disponibles.

Qu'en est-il des départements d’Outre-Mer ?

Oui : RGAF09, RGR92, RGFG95, RGM04, RGSPM06, tout est là !

Toutes ces questions et bien d’autres sont traitées plus précisément dans le cadre de notre formation : GNSS et systèmes de coordonnées.

Voir le programme de la formation
Demander un devis

Prix

Pourquoi le matériel est beaucoup moins cher que d’autres appareils aux spécifications similaires ?

En effet, le Reach RS2, dans la catégorie des récepteurs GNSS RTK multi-fréquences, est de l’ordre de 5 à 10 fois moins cher que d’autres constructeurs historiques. Et pourtant personne, ni Emlid en tant que constructeur, ni FB SOLUTIONS en tant que distributeur, ne perd d’argent à le vendre. Le modèle commercial est donc viable, fort heureusement. Il y a plusieurs raisons à cela, citons par exemple les coûts de conception plus faibles (puce GNSS issue du mass market, code en partie issu de l’open source), ou encore l’optimisation des ventes avec la vente en ligne.

Un récepteur à ce prix, alors que j’ai payé le mien 10 000€, ça ne peut pas fonctionner. J’ai bon ?

Non, ce récepteur permet de faire du positionnement centimétrique comme ses concurrents. Pour vous en convaincre, nous avons publié une série de tests de ses performances et un article dans la revue XYZ n°166 (sortie en mars 2021). Nos utilisateurs ne remontent que du positif de cet appareil. Le prix ne doit pas vous effrayer ! Si nous l’avons sélectionné comme équipement phare de notre modèle commercial, c’est pour une bonne raison.

Paiement

Quels moyens de paiement acceptez-vous ?

En ligne, nous acceptons les paiements par carte bancaire ou virement (en Euros €).

Si vous passez commande en-dehors du site, nous acceptons uniquement les virements (en Euros €).

Livraison

Quels sont les délais de livraison ?

Le temps de livraison varie traditionnellement de 5 à 10 jours suivant la réception du paiement dans son intégralité. Lorsque la livraison est en cours, vous recevez un e-mail avec le numéro de suivi du transporteur.

Parfois, un produit peut être en rupture de stock, vous verrez alors le statut « En rupture de stock » pour ce produit. Vous pouvez trouver la date d’expédition estimée dans la description du produit.

Je me suis trompé d’adresse de livraison, que faire ?

Il faut nous contacter immédiatement. Une fois le matériel en cours d’expédition, nous ne pouvons plus rien faire.

Livrez-vous dans les départements d'Outre-Mer ?

Nous pouvons livrer les DOM-TOM seulement sur commande en-dehors du site pour le moment. Contactez-nous pour obtenir votre devis avec les frais de transports à jour.

Livrez-vous à l’étranger ?

Oui, nous livrons dans certains pays. Pour savoir si votre pays est éligible à la livraison, consultez cette page. Pour les autres pays, nous pouvons livrer seulement sur commande en-dehors du site pour le moment. Contactez-nous pour obtenir votre devis avec les frais de transport à jour.

Garantie

Puis-je me rétracter suite à ma commande ?

Non, sauf si à la réception du matériel celui-ci présente un défaut de fonctionnement, auquel cas il faut utiliser la garantie pour obtenir un remboursement.

Le matériel est-il garanti ?

Le matériel est garanti 1 an. La communauté Emlid est là pour vous dépanner en cas de dysfonctionnement : community.emlid.com. Nous proposons un support téléphonique via notre offre d’assistance Emlid. Si le défaut matériel est établi et empêche son utilisation normale, nous nous chargeons de remplacer l’appareil.

Équipement

Ai-je besoin d’accessoires pour utiliser les récepteurs et les modules ?

En général, oui.

Nous avons ajouté dans le FB store de quoi utiliser vos équipements dans les meilleures conditions : canne topographique, trépied, support de smartphone, antenne GNSS externe et bloc radio pour les modules, câbles… Nous faisons des suggestions d’accessoires directement sur les pages produits pour vous aider à savoir si vous en avez besoin.

Comment fixer les récepteurs sur un support ?

Les Reach RS2 et Reach RS+ disposent d’un insert avec un pas-de-vis ⅝’’ standard sur le marché du GNSS. Nos accessoires de support, cannes et trépied, sont évidemment compatibles. Contactez-nous si vous avez besoin de supports plus originaux. Nous pourrons vous proposer d’autres produits, ou vous aiguiller vers des sites spécialisés.

Dans quels cas dois-je acheter la carte SIM en option de l’abonnement RTK proposé sur le FB store ?

La carte SIM nano multi-opérateurs que nous proposons peut être insérée dans l’emplacement dédié du Reach RS2 (le Reach RS+ et les modules ne disposent pas d’un modem GSM intégré). Elle permet de donner une connexion réseau indépendante au récepteur. Le récepteur a besoin d’une connexion réseau pour assurer les fonctions suivantes sous ReachView :

  • afficher un fond de carte sur les pages qui le nécessitent ;
  • en mode mobile RTK : recevoir les corrections par NTRIP ou TCP ;
  • en mode base RTK : envoyer les observations GNSS sur un caster NTRIP ou un hôte TCP.

Généralement, l’accès réseau est géré par le smartphone ou la tablette pilotant le récepteur via ReachView. Dans ce cas, ce sont les données mobiles de l’abonnement télécom du smartphone qui sont utilisées. Mais si l’usage recherché ne permet pas d’avoir ce partage de connexion en continu, il faut allouer une carte SIM au récepteur. C’est pourquoi nous l’avons ajoutée au FB store.

Le FB Store

Achetez en quelques clics tous les produits Emlid sur notre boutique en ligne.

Retrouvez-nous sur Linkedin

Du contenu professionnel quotidien pour vous parler des nouveautés, de nos offres et de technique, le tout au sein d’un écosystème d’utilisateurs et d’experts de la géolocalisation. C’est là que ça se passe !

Inscrivez-vous à la Newsletter

Soyez informés en avant-première et prenez de l'avance !

0
    0
    Votre panier