Nos services > Abonnements GNSS RTK

Abonnements Real Time Kinematic illimités

Besoin de la géolocalisation de précision en temps réel sur le terrain ? Découvrez nos abonnements aux corrections RTK Premium.

Abonnement RTK illimité annuel

995€ HT/an

Usage illimité en Europe

Vous aurez besoin de cet abonnement pour avoir la position centimétrique de votre récepteur GNSS en temps réel, sur le terrain, sans avoir à installer votre propre station de base. Souscrivez chez nous votre contrat d’accès annuel aux corrections RTK full GNSS. Vous disposerez alors d’un identifiant et mot de passe à entrer dans les paramètres de connexion NTRIP de votre équipement GNSS. Ce service fonctionne avec tous les récepteurs de précision du marché.

Une connexion partout en Europe

Notre abonnement comprend une carte SIM multi-opérateurs Europe à insérer dans votre récepteur GNSS. Cela vous sera nécessaire pour lui accorder une connexion Internet et ainsi récupérer en continu les corrections RTK, où que vous soyez.

Abonnement GNSS RTK annuel

Abonnement RTK illimité courte durée

49€ HT/jour ou 195€ HT/semaine

Pour un usage ponctuel

L’abonnement annuel illimité convient bien lorsque vous utilisez régulièrement le positionnement centimétrique. Mais que faire si vous n’en avez besoin que quelques fois dans l’année ? Nous vous proposons de diminuer vos frais avec deux offres : l’abonnement au jour, et l’abonnement à la semaine.

Contactez-nous et obtenez vos codes d’accès en moins de 24 heures.

Abonnement RTK

Détails techniques liés à nos abonnements GNSS

Le RTK est un mode de positionnement dit « différentiel ». Il permet de positionner précisément un récepteur, appelé « mobile », relativement à un second récepteur, stationnaire, appelé « base ». En traitant les observations satellites de la base et du mobile, on sait calculer le vecteur 3D entre les deux, avec une précision pouvant aller de quelques millimètres à quelques centimètres.

De cette manière, si on connaît précisément les coordonnées de la base, on en déduit celles du mobile en ajoutant aux coordonnées de la base les composantes du vecteur 3D calculé par GNSS différentiel.

Besoin de plus d’informations ?

N’hésitez pas à contacter notre équipe pour obtenir plus d’informations sur nos abonnements GNSS.

Récepteurs GNSS compatibles

Découvrez le Reach RS2 et le UNI-GR1 sur notre boutique en ligne.

Qu’est ce que le Real Time Kinematic ?

Positionnement en temps réel

Lorsque ce traitement est fait en direct sur le terrain par le mobile, on parle de positionnement « temps réel », ou plus couramment « RTK », pour Real-Time Kinematic. Le RTK est aujourd’hui le moyen le plus répandu pour faire du positionnement GNSS centimétrique.

Pour permettre ce positionnement en temps réel, il est nécessaire de traiter en même temps les observations satellites de la base et celles du mobile. Traditionnellement, pour réaliser cela, on met en place un lien télécom entre les deux récepteurs pour que le mobile soit en mesure de faire le traitement lui-même.
La méthode classique de communication est la radio : la base émet ses observations et le mobile les reçoit, moyennant la présence d’un émetteur/récepteur à la base et au mobile. La radio a l’avantage d’être simple à mettre en place, mais a l’inconvénient d’avoir une portée limitée à quelques kilomètres, d’être rapidement dégradée par la présence d’obstacles comme des immeubles, et d’être sensible aux interférences.

Le protocole NTRIP

Au lieu de la radio, on peut utiliser un protocole basé sur la communication Internet : le NTRIP (prononcé « N – trip », pour Network Transport of RTCM by Internet Protocol). Dans ce cas-là, la base, qui a le rôle dit de « NTRIP Server », envoie ses observations à un serveur tiers, dont le rôle s’appelle « NTRIP Caster ». Le mobile, lui, a le rôle de « NTRIP Client », récupère les observations de la base auprès du NTRIP Caster.

Cette méthode a l’inconvénient d’être dépendante d’un réseau GSM/3G sur le terrain, mais est bien mieux sécurisée que la radio car une authentification est requise pour se connecter au NTRIP Caster. Il n’y a par ailleurs plus de contrainte de portée, exceptée celle qui dégrade la précision du vecteur base – mobile calculée, soit quelques dizaines de kilomètres.

Le Reach RS2, idéal pour le RTK classique

Pour faire du RTK, il faut donc installer une base GNSS, et la mettre sur un point très bien connu en coordonnées. C’est ce qu’on appelle le « RTK classique ». Le Reach RS2 est un des seuls récepteurs GNSS au monde à pouvoir faire de la radio et du NTRIP, à pouvoir servir à la fois de base et de mobile, et à pouvoir jouer le rôle de NTRIP Server et NTRIP Client. Il a été conçu pour répondre à tous les cas d’usage possible. Emlid a également créé un NTRIP Caster gratuit pour brancher sa base et son mobile via NTRIP.

Le Network RTK

Il est possible de faire du RTK sans avoir à gérer sa propre base, mais en utilisant un réseau déjà déployé. C’est le NRTK, pour « Network RTK ». Certains pays disposent d’un réseau public, mais pour la plupart ces réseaux sont gérés par des sociétés privées.

Dans ce cas, les observations envoyées au mobile sont générées à partir d’un réseau de stations GNSS permanentes, installées à intervalles réguliers sur le territoire. Grâce à ce maillage, on peut modéliser les allongements de parcours affectant le signal GNSS entre le satellite et le sol, ou « erreurs de mesure ». Le serveur de calcul du réseau GNSS arrive comme cela à modéliser en tout lieu les erreurs de mesure GNSS, et peut donc en déduire la valeur des observations GNSS qui auraient été captées par un récepteur installé en n’importe quel lieu. Il est alors capable de générer des observations dites « virtuelles » au sein de son maillage. Le mobile récupère ainsi auprès du NTRIP Caster du réseau les observations d’une station virtuelle située juste à côté de lui, garantissant par la même occasion un faible éloignement entre la base et le mobile. Une base virtuelle est couramment appelée « VRS », pour Virtual Reference Station.

0
    0
    Votre panier